enEnglish (Anglais) svSvenska (Suédois)

La vio­lence obs­té­tri­cale a été un grand thème de 2015 – 2016. Ce qui a rete­nu notre atten­tion et que nous avons publié sur la page Facebook dédiée à l’épisiotomie

Publication sur FacebookDateLangue
Danemark : Les atteintes graves au péri­née (tra­di­tion­nel­le­ment impor­tantes dans ce pays) ont for­te­ment dimi­nuées suite à l’instauration de la pra­tique de main­te­nir le péri­née avec la main durant l’accouchement (de 6,2 % en 2012 à 4,2 % en 2015). Des études com­plé­men­taires sont sou­hai­tées mais d’ores et déjà des for­ma­tions spé­ci­fiques du per­son­nel ont entrai­né une amé­lio­ra­tion des résul­tats de 60% dans cer­tains hôpi­taux. Lilian Bondo pré­si­dente de l’association des sages‐femmes danoises rap­pelle l’importance de la dou­ceur et d’une bonne com­mu­ni­ca­tion avec la mère. http://www.b.dk/nationalt/faerre-danske-kvinder-brister-under-foedslen2016‐08‐11danois
Marc Zaffran/Martin Wincler revient sur l’attitude anti­scien­ti­fique et le biais cog­ni­tif qui consiste à ne pas croire ce que dit le patient. Cette atti­tude inac­cep­table sur le plan éthique entraine nombre de retards de diag­nos­tiques et de souf­frances inutiles. http://ecoledessoignants.blogspot.se/2016/06/ne-pas-croire-ce-que-disent-les.html2016‐08‐09fran­çais
Via Marc Zaffran, un article sur le consen­te­ment : http://www.lesinrocks.com/2016/08/02/actualite/societe/gynecologues-formes-consentement-11856783/2016‐08‐03fran­çais
Dr C. : « Je suis un adepte de ces claques d’accouchement. Une franche claque sur la fesse quand la femme n’a plus pied avec la réa­li­té. Elle est per­due dans sa peur plus que dans sa dou­leur. L’accouchement se passe alors tran­quille­ment ensuite. Elles disent toutes : “Merci doc­teur, et par­don”, aucune des autres (ou si peu) ne dit mer­ci. » https://www.cairn.info/revue-spirale-2005 – 2-page-208.htm2016‐07‐17fran­çais
Un témoi­gnage récent (2015) sans épi­sio­to­mie puisque la nais­sance se fait par césa­rienne mais quel cli­mat hos­tile ! http://www.oummi-materne.com/violences-obstetricales/2016‐07‐17fran­çais
Par Kate Petitclerc accom­pa­gnante à la nais­sance, un texte qui ne traite pas d’épisiotomie en tant que tel mais plu­tôt de la vio­lence obs­té­tri­cale en géné­ral et durant la PMA (pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée) en par­ti­cu­lier https://materniteetdignite.wordpress.com/2016/05/31/la-violence-obstetricale-seulement-dans-les-maternites/2016‐07‐16fran­çais
Un texte impor­tant de Valérie Maltais https://materniteetdignite.wordpress.com/2016/05/18/violence-obstetricale-et-agression-sexuelle-agression-sexuelle-et-violence-obstetricale/2016‐07‐16fran­çais
Montréal, le pro­jet de maî­trise sociale pro­met­teur de Mariane Labrecque https://materniteetdignite.wordpress.com/2016/05/26/la-violence-obstetricale-une-violence-systemique/2016‐07‐15fran­çais
Un article bien docu­men­té de Nadia Daam dans Slate avec inter­view d’Emma, témoi­gnages issus des dis­cus­sions ayant sui­vi la publi­ca­tion de ses BD, lien vers le site episio.info et le blog de Marie‐Hélène Lahaye…http://www.slate.fr/story/120899/epiosiotomie-systematique-non-consentie2016‐07‐12fran­çais
Emma est dans le nou­vel obs. Les com­men­taires res­tent très miso­gynes et mal infor­més. Je suis inter­ve­nu dans le fil. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1536348-bd-ma-copine-cecile-son-accouchement-reve-et-une-episiotomie-contre-son-gre.html2016‐07‐09fran­çais
Emma est dans le nou­vel obs. Les com­men­taires res­tent très miso­gynes et mal infor­més. Je suis inter­ve­nu dans le fil. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1536348-bd-ma-copine-cecile-son-accouchement-reve-et-une-episiotomie-contre-son-gre.html2016‐07‐09fran­çais
La mater­ni­té a 13 ans n’est cer­tai­ne­ment pas chose facile. Avoir en lus des suites de couches post-épisiotomie.…misère ! http://www.who.int/features/2016/liberia-training-midwives/fr/2016‐07‐08anglais
Le huf­fing­ton­post vient de sor­tir un article sur le tra­vail d’Emma. Ses bandes des­si­nées sur l’épisiotomie y sont éga­le­ment évo­quées. Bravo ! http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/04/clitoris-dessiner-expliquer-bande-dessinee_n_10801734.html2016‐07‐05fran­çais
Une nou­velle bande des­si­née sym­pa d’Emma sur l’anatomie du sexe fémi­nin. https://www.facebook.com/EmmaFnc/photos/?tab=album&album_id=2969593039736212016‐07‐04fran­çais
Une BD géniale bien illus­trée et qui dénonce l’épisiotomie, le manque d’empathie et donne une voix aux témoi­gnages bref un très beau tra­vail d’Emma à lire abso­lu­ment : https://www.facebook.com/EmmaFnc/photos/?tab=album&album_id=2868118683216982016‐06‐23fran­çais
Ouverture d’un ser­vice spé­cia­li­sé au sein de l’hôpital royal de Londres pour les femmes ayant subit des viols:préparation à l’accouchement, sou­tien à l’allaitement, sou­tien psy­cho­lo­gique. Belle ini­tia­tive mais l’article court et impré­cis nous laisse sur notre faim : l’ensemble des vio­lences sexuelles sont‐elles prises en charge ? Rien n’est dit de l’accouchement qui tout de même est un moment ultra‐sensible. Comment fonc­tionne le ser­vice, quelles adap­ta­tions sont pro­po­sées ? A suivre donc. http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/nhs-launches-first-maternity-clinic-81535302016‐06‐12anglais
Une bande des­si­née comme on les aime ! https://www.facebook.com/EmmaFnc/photos/?tab=album&album_id=2868118683216982016‐06‐10fran­çais
Encore un excellent billet de Marie‐Hélène Lahaye http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2016/06/07/ordre-des-sages-femmes-le-regne-du-catastrophisme-de-lignorance-et-du-sexisme/2016‐06‐07fran­çais
Torture, viol, muti­la­tion, chi­rur­gie à vif sans anes­thé­sie : au moins un cas d’agression sexuelle puni­tive (tech­ni­que­ment une épi­sio­to­mie) réa­li­sée en post‐partum sur une réfu­giée syrienne en Grèce. Les femmes réfu­giées subissent de fortes pres­sions pour accep­ter des césa­riennes sans indi­ca­tion médi­cale au point que cer­taines renoncent à accou­cher à l’hôpital mais venir faire exa­mi­ner son bébé après la nais­sance peut aus­si se révé­ler dan­ge­reux pour les mères qui vivent sous tente. Ici le récit de Mariam : https://www.elpartoesnuestro.es/blog/2016/05/10/mariams-birth-story-obstetric-violence-against-refugee-women-greece2016‐06‐03anglais
Une petite vidéo plus vraie que nature : « c’est pas pour vous embê­ter que je dis ça… » » » et vous allez voir l’instinct pater­nel, pfou ça fait des miracles » Via Marc Zaffran/Martin Wincler https://www.youtube.com/watch?v=Gw2V7IcCOSE&list=PLzh7Xt_6O1l5JGpqYyfdZ6peFO873hc1p&index=42016‐04‐26fran­çais
Une petite BD sym­pa sur l’accouchement phy­sio­lo­gique. http://www.temesira.org/laccouchement-physiologique-en-bd/2016‐04‐26fran­çais
Un témoi­gnage d’épisiotomie : condi­tions déplo­rables de réa­li­sa­tions, indi­ca­tion incon­nue, sou­la­ge­ment de la dou­leur défi­cient, mépris, reprise toute aus­si déshu­ma­ni­sante. Deux accou­che­ments trois épi­sio ou quand l’entre-jambe sert de cata­logue de décou­pages. Avoir 26 ans en Europe, des rap­ports très dou­lou­reux et être confron­tée à un monde médi­cal qui ne voit pas bien où est le pro­blème, l’enfant n’est-il pas lui en bonne san­té ? Via Marc Zaffran (Martin Wincler) http://www.alorsvoila.com/une-banale-histoire-de-maltraitance2016‐04‐14fran­çais
Do you wish to enquire about obs­te­trics vio­lence ? Note that our asso­cia­tion AFAR (French‐speaking alliance for a res­pec­ted child­birth) has revie­wed research on obs­te­tric vio­lence. http://afar.info/wp/docs/Bibliographie-violenceobs-2016.pdf Almost 60 stu­dies – medi­cine, mid­wi­fe­ry, law, anthro­po­lo­gy – were selec­ted and clas­si­fied. To faci­li­tate a rapid iden­ti­fi­ca­tion on the topics that might inter­est you, sum­ma­ries have been trans­la­ted into French, com­men­ted and with hyper­links allo­wing you to find the com­plete stu­dy on the net . If you want to go fur­ther, non inclu­ded stu­dies are lis­ted at the end of the docu­ment. This work is most­ly plan­ned for French‐speaking people – where the sub­ject remains sca­re­ce­ly stu­died – All stu­dies are avai­lable in English via our mul­ti­lin­gual data­base. We hope that this work will contri­bute to awa­re­ness of obs­te­tric vio­lence, faci­li­ta­ting their pre­ven­tion and pro­vi­ding use­ful gui­dance to improve the sup­port for the vic­tims. Please share.2016‐04‐02anglais
Vous sou­hai­tez tra­vailler sur les vio­lences obs­té­tri­cales ? L’AFAR (alliance fran­co­phone pour l’accouchement res­pec­té) vient de faire le point sur la recherche. http://afar.info/wp/docs/Bibliographie-violenceobs-2016.pdf Près de 60 études – méde­cine, maïeu­tique, droit, anthro­po­lo­gie – ont été sélec­tion­nées et clas­sées. Pour faci­li­ter le repé­rage rapide les résu­més ont été tra­duits en fran­çais, com­men­tés et dotés d’hyperliens qui vous per­mettent de retrou­ver en un clic l’étude sur le net. Si vous sou­hai­tez aller plus loin les études non rete­nues sont lis­tées en fin de docu­ment. Destiné prio­ri­tai­re­ment au monde fran­co­phone où le sujet reste peu étu­dié, l’ensemble des études est acces­sible en anglais via notre base de don­née plu­ri­lingue. Nous espé­rons vive­ment que ce tra­vail contri­bue­ra à faire mieux connaître les vio­lences obs­té­tri­cales, faci­li­te­ra leur pré­ven­tion et don­ne­ra des pistes utiles à une meilleure prise en charge des vic­times. N’hésitez pas à dif­fu­ser lar­ge­ment.2016‐04‐02fran­çais
Pourtant, une étude menée en 2011 par le Gieraf a mis en évi­dence le par­tage des res­pon­sa­bi­li­tés dans les pro­blèmes d’infertilité : femmes et hommes sont en cause dans 40 % des cas cha­cun, et dans les 20 % de cas res­tants, les deux per­sonnes du couple ont des dif­fi­cul­tés à conce­voir. Une situa­tion par­fai­te­ment com­pa­rable aux autres régions du monde. Mais les causes d’infertilité, elles, sont spé­ci­fiques au conti­nent. « En Afrique, la pre­mière cause d’infertilité chez les femmes, ce sont les trompes bou­chées en rai­son d’infections sexuel­le­ment trans­mis­sibles mal soi­gnées, d’avortements pra­ti­qués hors milieu médi­cal ou d’accouchements qui se font encore dans des condi­tions géné­ra­trices d’infections », pour­suit Ernestine Gwet Bell. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/18/l-afrique-continent-le-plus-touche-par-l-infertilite_4885427_3212.html#zur0r3ufuE64Kxyo.992016‐03‐19fran­çais
Article long et inté­res­sant en anglais : une nais­sance sûre est une nais­sance ou parents et soi­gnants s’écoutent, col­la­borent et s’adaptent à la situa­tion sans trop de fixa­tion sur le lieu de nais­sance. Des exemples de mau­vais trai­te­ments cara­bi­nés à l’hôpital comme à la mai­son. http://www.dailymail.co.uk/health/article-3492206/Turn-war-maternity-ward-doctors-midwives-clash-best-way-birth-babies-risk.html2016‐03‐18anglais
Je refais pas­ser ce texte sur la sug­ges­tion d’une de nos lec­trices. N’hésitez pas à me contac­ter pour me faire part de vos décou­vertes ou textes favoris.http://www.rolandsimion.org/spip.php?article232016‐03‐15fran­çais
Une vidéo ita­lienne sous‐titrée en anglais dénonce le manque d’intimité et l’enchainement de petits élé­ments per­tur­ba­teurs qui pro­gres­si­ve­ment vont cas­ser la dyna­mique.2015‐12‐10ita­lien, anglais
« Le pre­mier degré de la vio­lence obs­té­tri­cale est le silence, l’absence de com­mu­ni­ca­tion, le défaut d’information. Amnesty International le dénon­ce­ra dans sa cam­pagne en Uruguay. Puis vient l’usage per­sis­tant de tech­niques et pra­tiques mal­gré les recom­man­da­tions inter­na­tio­nales. Déjà en 1988 puis en 1996, suite à une étude sur l’ensemble des pays euro­péens, l’OMS iden­ti­fiait comme nocifs et inef­fi­caces les pra­tiques ou gestes tech­niques sui­vants : per­fu­sion, posi­tion dor­sale, l’emploi de l’ocytocine arti­fi­cielle, les efforts de pous­sée. Utilisées fré­quem­ment à tort, se retrou­vaient la péri­du­rale, le moni­to­ring, les for­ceps, l’épisiotomie, l’interdiction de boire, de man­ger. Dans un contexte d’humiliation et d’infantilisation, la vio­lence obs­té­tri­cale se mani­feste aus­si par des cris, des répri­mandes, des coups, des pin­ce­ments, l’abandon de patientes, la dis­cri­mi­na­tion, la pose d’actes médi­caux sans consen­te­ment. Les mou­ve­ments d’activistes et de fémi­nistes réper­to­rient éga­le­ment le décol­le­ment des mem­branes, le déclen­che­ment par cyto­tec, la manœuvre de Kristeller, le point du mari, la sym­phy­sio­to­mie, le cure­tage sans anes­thé­sie, le tou­cher vagi­nal sur femme anes­thé­siée ou viol médi­cal, la césa­rienne for­cée. » Marie‐Line Pérarnaud, Observatoire de la Violence obs­té­tri­cale, 22 mars 20152015‐11‐22fran­çais
un peu de saine lec­ture pour bien démar­rer cette fin semaine http://www.terrafemina.com/article/touchers-vaginaux-un-tabou-est-tombe-et-cela-ne-va-pas-s-arreter-la_a292388/12015‐10‐30fran­çais
Clara de Bort affirme avec rai­son : « L’apprentissage du res­pect du consen­te­ment, ce n’est pas quelques heures de cours théo­riques de droit ou d’éthique. C’est, pen­dant plu­sieurs années d’études de méde­cine, apprendre auprès de méde­cins sou­cieux de la bien­trai­tance des patients (et des équipes, mais je ne déve­lop­pe­rai pas ici). C’est le fruit du com­pa­gnon­nage, démarche au cœur de l’enseignement de la méde­cine. Si les ensei­gnants de toutes les dis­ci­plines ne se sentent pas concer­nés, mobi­li­sés et exem­plaires sur le res­pect des droits des patients, c’est leur fonc­tion hospitalo‐universitaire qu’ils tra­ves­tissent, un pan essen­tiel de la for­ma­tion médi­cale qu’ils confisquent, des petites et grandes néga­tions qu’ils pro­mettent à des géné­ra­tions de patients. Appliquons les droits des patients. Maintenant. » http://enjupe.com/2015/10/29/lapprentissage-du-respect-du-consentement-ce-fondamental-de-lenseignement-de-la-medecine/2015‐10‐29fran­çais
Beaucoup de lec­ture ce soir sur le consen­te­ment aux tou­chers vagi­naux et rectaux..Marie-Hélène Lahaye cite entre autre la réac­tion d’un méde­cin qui n’est pas… enfin qui est… pfff http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2015/10/27/marisol-touraine-reagit-enfin-au-scandale-des-touchers-vaginaux-sur-patientes-endormies-au-bloc-operatoire/2015‐10‐27fran­çais
Encore un excellent article de Aude Lorriaux pour Slate sur la ques­tion des tou­chers pel­viens sans consen­te­ment : chiffres connus, mesures pré­co­ni­sées, réac­tions, situa­tions dans les pays voi­sins. http://www.slate.fr/story/108847/rapport-conference-doyens-facs-medecine-touchers-vaginaux2015‐10‐27fran­çais
Rappel utile du minis­tère. L’article récent de Aude Loriaux nous rap­pelle que si le sujet est enfin sur le devant de la scène média­tique un cer­tains nombre de pro­fes­seurs de méde­cines n’ont encore rien com­pris de l’intérêt du consen­te­ment. Tout mon sou­tien aux étudiantEs qui reçoivent des injonc­tions contraires à l’éthique du métier. http://femmes.gouv.fr/touchers-vaginaux-et-rectaux-sans-consentement-marisol-touraine-reaffirme-lextreme-fermete-de-letat/2015‐10‐27fran­çais
« Si les patients ne sou­haitent être tou­chés que par le chi­rur­gien, ils ont tou­jours la pos­si­bi­li­té de pas­ser par le sec­teur pri­vé avec dépas­se­ments d’honoraire plu­tôt que par les CHU, on n’oblige per­sonne à venir dans le public », (…) Un pro­fes­seur de méde­cine Guy Vallancien déclare « les étu­diants qui se disent mal à l’aise, lorsqu’on leur demande de faire des tou­chers vagi­naux sur des malades aux­quels ils n’ont pu deman­der leur accord au préa­lable, sont des « mal bai­sés ». « Ce sont des étu­diants qui sont mal dans leur peau, il ne faut sur­tout pas qu’ils fassent de méde­cine ! » s’emporte-t-il… » France 2015 la capa­ci­té argu­men­ta­tive des bacs + 10 m’interroge : le TV ce n’est pas sexuel mais un étu­diant res­pec­tueux du consen­te­ment de sa patiente est un « mal bai­sé » (attaque à la per­sonne sous la cein­ture, absence de dis­cus­sion sur le com­por­te­ment et l’éthique). In fine la for­ma­tion de nos cara­bins par les man­da­rins n’est-elle qu’un gigan­tesque bizu­tage où les vio­lences ins­ti­tu­tion­nelles indis­pen­sables pour ne pas être saquer servent à consti­tuer l’esprit de corps sur le dos du patient?http://www.slate.fr/story/108351/touchers-vaginaux-sans-consentement-prive-institut-montsouris2015‐10‐27fran­çais
Dans cet excellent billet d’un blogue deve­nu incon­tour­nable sur nos sujets de pré­di­lec­tion on reparle de vio­lences obs­té­tri­cales et de sa per­cep­tion ou non per­cep­tion par les gyné­co­logues. Les com­men­taires sont éga­le­ment pas­sion­nants. Le der­nier en date dit ceci (2015): « Ma der­ma­to m’a deman­dé quand j’allais explo­ser et mon den­tiste m’a deman­dé où j’accouchais, il m’a sor­ti médu­sé quand je lui ai par­lé de mon pro­jet d’accouchement à domi­cile : « mais qui va faire l’épisiotomie?! euhhh per­sonne jus­te­ment c’est le but…. « http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2015/10/20/melanie-dechalotte-la-journaliste-qui-a-brise-le-tabou-des-maltraitances-gynecologiques-sur-france-culture/2015‐10‐26fran­çais
Un texte de Marc Zaffran qui nous éclaire sur les cri­tères qui nous font recon­naître un blogue médi­cal res­pec­tueux de l’éthique. http://ecoledessoignants.blogspot.ca/2015/10/a-quoi-reconnait-on-un-blogue-medical.html2015‐10‐11fran­çais
Le témoi­gnage de Valérie Maurin (23.09.2015) dans l’Obs : « Une fois ren­trée chez moi, je n’ai pas réus­si à aller mieux. D’abord, j’étais extrê­me­ment fati­guée, mon épi­sio­to­mie avait été compliquée.Comme je ne pou­vais pas mar­cher, je me sen­tais extrê­me­ment abat­tue. » Les com­men­taires montrent que le che­min qui reste à par­cou­rir va être encore long. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1426160-photo-j-ai-vecu-un-baby-blues-j-etais-totalement-desemparee-en-parler-est-crucial.html2015‐10‐04fran­çais
Ce n’est pas direc­te­ment sur l’épisiotomie mais sur la mal­trai­tance au cours de la vie repro­duc­tive. Médecine ou prê­chi prê­cha moral, il faut choi­sir. L’histoire de Fred par­mi tant de par­cours dif­fé­rents. https://twitter.com/ClaradeBort/status/6500074500542259202015‐10‐03fran­çais
Marie‐Hélène Lahaye revient sur l’émission sur les docs de France Culture en poin­tant com­bien il est impor­tant de : « poser la notion du res­pect des femmes par le monde médi­cal en une ques­tion poli­tique et de socié­té » http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/2015/09/29/les-maltraitances-gynecologiques-denoncees-sur-france-culture/2015‐09‐29fran­çais
Excellente émis­sion très bonne pres­ta­tion des inter­ve­nants avec un pré­sident du Syngof tou­jours aus­si haut en cou­leur. http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-collection-temoignages-maltraitance-gynecologique-2015 – 09‐282015‐09‐29fran­çais