frFrançais (Franska) enEnglish (Engelska)

Bonjour. Je viens jus­te de lire vot­re artic­le, je me suis mise à pleu­rer de sui­te , c’est bien que le trau­ma­tis­me est tou­jours là. Ça fait 39 ans que J’ai eu mon fils avec for­ceps et epi­si­o­to­mie, je pen­se aus­si que c’est de la bouche­rie. Ce jour là j’aurais vou­lu mou­rir. Car une fois tou­tes ces atro­ci­tés il a fal­lu recoud­re sans même une anest­hé­sie. À vous les méde­cins j’aimerais vous fai­re souff­rir com­me vous savez si bien le fai­re, ensu­i­te nous pour­rons discu­ter de la barbarie que vous fai­tes subir vu que vous ne sen­tez rien, que vous êtes très sou­vent pressés. Est‐ce vrai­ment ça la Médecine
À ce jour J’ai 60 ans je ne suis plus jamais allée con­sul­ter un genyco­lo­gue. Pas plus que le méde­cin trai­tant . Mon couple à été détruit .je vis seu­le . Je n’ai plus jamais vou­lu qu’un hom­me me touche. UN GRAND MERCIVOUS LES BARBARES QUON APPELLE (MEDECIN).
Fabienne Philippe, com­men­tai­re publié sous le fil de com­men­taires de Marianne
https://www.marianne.net/…/m-retire-ma-vie-sexuelle-l-episi…